Jean-Jean à l’envers

Découvert à la bibliothèque municipale, voici un petit bijou de la littérature jeunesse.

Le résumé officiel

Une petite vie rangée, et tous les soirs à la même heure, la télé. Avec les mêmes mauvaises nouvelles. Un jour, Jean-Jean a le déclic : « Puisque le monde va de travers, je vais tout faire à l’envers…  » Illico, il enfile son pantalon, braguette sur le derrière, boutonne sa chemise dans le dos – et se plonge dans la baignoire. Forcément, il arrive en retard, et trempé, à l’usine, puis il part se promener à reculons à la pause, se met à lire les livres en commençant par la fin…  » Mais que fabrique-t-il ?  » s’agace sa voisine Natacha Rébus derrière ses jumelles… avant de succomber, bien sûr !

 

livre jeunesse Jean-Jean à l'envers

Le trait de l’illustratrice Aurélie Guillerey est dynamique et a quelque chose de Peynet. Ses dessins se prêtent admirablement bien à cette histoire qui invite à développer son grain de folie. (Pour faire une blague qu’elle a déjà dû entendre mille fois, je dirais que son nom et son trait vont parfaitement ensemble !)

Autour de ses agissements tout à fait loufoques, Jean-Jean questionne. Ce livre peut être un support pour parler avec les enfants de la routine quotidienne, ainsi que réfléchir à la normalité autant qu’au bonheur ! Car si Jean-Jean semble tout à fait fou, il a surtout trouvé sa recette du bonheur.

Pimprenelle, trois ans et demi, n’a pas les références et considère encore que se nourrir exclusivement de crème à la vanille et glace à la framboise serait tout à fait acceptable… Aussi, il va sans dire qu’une bonne partie de la réflexion que peut amener cette lecture lui passe à côté. Néanmoins, elle a apprécié y revenir plusieurs fois (et moi aussi !).

À n’en pas douter, un livre à recommander.
Bonne lecture et… amusez-vous surtout !

Jean-Jean à l’envers, d’Emilie Chazerand (texte) et Aurélie Guillerey (illustrations). Paru aux éditions Sarbacane ; 14,90€

Ceci est ma cinquième participation au rendez-vous hebdomadaire « Chut, les enfants lisent », organisé par Devine qui vient Bloguer ?

Publicités

2 réflexions sur “Jean-Jean à l’envers

    1. Bonjour PachaMaman !
      6 ans est sans doute un bon âge pour saisir le fond de l’histoire (l’anticonformisme etc.). Cependant, de façon plus superficielle niveau compréhension, ma fille de trois ans et demi (qui n’est pas furieusement en avance et a un niveau très normal pour un enfant de cet âge, je dirais) a apprécié cette lecture et l’a demandé plusieurs fois par la suite. 😉

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s